Comment rédiger un article seo ?

  • Wednesday, Apr 20, 2022

En tant que rédacteur web, votre principale mission est d'optimiser le contenu que vous écrivez pour votre client. Cela lui permettra de gagner en visibilité. Pour cela, il est indispensable de maîtriser les règles de rédaction d'un article SEO. Quel que soit votre statut de rédacteur, les règles changent au fur et à mesure que Google effectue ses mises à jour. Voici donc aujourd'hui comment rédiger un article SEO !

Commencez par les méta données

Un article SEO commence toujours par les méta données. Ce sont les éléments qui apparaissent lorsque les internautes effectuent leurs requêtes sur Internet. Sur la première page des résultats d'un moteur de recherches, les internautes voient plusieurs sources. Chacune d'elles comprend un titre et une petite description. Il s'agit du méta titre et de la méta description. Leur principale mission est de rassurer l'internaute sur le fait qu'il trouvera l'information qu'il recherche sur cette source. C'est la raison pour laquelle, en tant que rédacteur, la rédaction de ces méta donnée doit être faite avec minutie.

En ce qui concerne le méta titre, il est important qu'il soit court et précis. De façon générale, il ne doit pas faire plus de 10 mots. Toutefois, avec les nouvelles mises à jour de Google, il vous est recommandé de la faire en au plus 60 caractères, espace compris. La méta description quant à elle est plus longue. En effet, elle doit apporter une réponse claire et précise au méta titre. Auparavant, il était conseillé qu'elle ne fasse pas plus de 30 mots. Aujourd'hui, vous devez la rédiger en 160 caractères au plus, espace compris. Ce n'est qu'après la rédaction des méta données que vous serez en mesure de penser à votre article.

Rédigez le titre

De façon générale, le titre de l'article en rédaction web vous sera donné. En effet, les commandes lancées par vos clients comprendront pour la plupart du temps le titre des articles que vous avez à rédiger. Lorsque c'est le cas, il est strictement interdit de modifier le titre. Toutefois, il se peut que dans les consignes laissées par votre client, celui-ci vous demande de trouver un titre à son sujet. Dans ce cas, vous devez respecter certaines règles pour trouver le bon titre. Vous devez donc :

  • trouver un titre accrocheur,
  • trouver un titre pertinent (un qui doit se rapprocher de la requête d'un internaute sur le sujet),
  • trouver un titre court (pas plus de 10 mots ou de plus de 60 caractères, espace compris).

En réalité, plus le titre est long, moins votre client aura de la visibilité. L'objectif du titre est de veiller à ce qu'il soit en phase avec l'interrogation du visiteur.

Écrivez l'introduction

L'introduction est l'un des éléments les plus importants dans une rédaction SEO. En réalité, elle répond à des principes bien définis. Rater l'introduction revient à rater tout votre article, même si le contenu est bon. Vous devez donc veiller à ce qu'elle soit parfaitement rédigée. En rédaction SEO, la règle générale veut que l'introduction fasse au plus 10 % du corps du texte.

Par exemple, cela signifie que si vous devez rédiger un article de 500 mots, votre introduction doit faire au plus 50 mots. Malheureusement, cette règle ne peut être appliquée dans tous les cas. En effet, si votre client vous demande un article de 2000 mots, vous ne devez pas faire une introduction en 200 mots.

Le principe d'une introduction est qu'elle ne soit pas trop courte et pas trop longue. Elle sert à accrocher le visiteur et à l'amener à poursuivre la lecture. Dans ce sens, une introduction trop courte lui donnera envie d'aller chercher une autre source. Une introduction trop longue aura tendance à l'ennuyer. Il aura donc pour envie de trouver un autre article qui puisse répondre rapidement à ses interrogations. C'est la raison pour laquelle, suivant les mises à jour faites par Google, une introduction ne doit pas faire moins ou plus de 4 lignes.

Rédigez le contenu de l'article

Après l'introduction, il est important de se pencher sur le corps de votre article. Cette partie aussi obéit à certaines règles. La première est que votre contenu doit être organisé et aéré. Pour cela, vous devez scinder votre texte en différentes parties. Dans le langage de la rédaction SEO, elles sont appelées les Hn. Ce sont les balises titre et sous-titres. Ainsi, le titre est considéré comme étant le H1 et les sous-titres sont les H2. Il y a également les H3 ou H4 en fonction des contenus que vous serez appelés à rédiger.

La deuxième règle veut que chaque H inférieur réponde au H supérieur. En d'autres termes, les H3 doivent répondre au H2 et les H2 doivent répondre au H1. Pour ce qui est de la troisième règle, elle stipule qu'il n'est pas possible d'avoir un seul H inférieur dans un H supérieur. En clair, il ne peut y avoir un seul H3 dans un H2. Il ne peut aussi y avoir un seul H2 pour répondre à un H1. La dernière règle par rapport à un contenu SEO est que chaque H doit avoir le même style. Ainsi, si votre premier H2 est une question, les autres H2 doivent l'être également. De même, si votre premier H3 est une phrase nominale, vos autres H3 doivent l'être aussi.

Écrivez la conclusion

La conclusion est la partie d'un article SEO qui est assez simple à écrire. Pour la rédiger correctement, vous devez faire un résumé de votre article. Toutefois, vous devez faire attention, votre conclusion doit être précise et concise. C'est la raison pour laquelle, 3 lignes au plus suffisent pour la rédiger. Sachez qu'en principe, la conclusion n'est pas obligatoire. Toutefois, avec les nouvelles mises à jour de Google, vous devez faire une conclusion si vous souhaitez que votre texte soit vraiment un article SEO.

Respectez les règles relatives au mot clé

Selon les mises à jour de Google faites récemment, le mot clé doit apparaître un certain nombre de fois dans un article optimisé. En effet, il est impératif qu'il apparaisse 7 fois dans le contenu. Il doit être présent une fois dans le méta titre et une fois dans la méta description. Vous devez aussi l'insérer une fois dans le titre et une fois dans l'introduction. De plus, il doit impérativement figurer dans le premier H2 et une fois dans le contenu. Enfin, il doit aussi être présent dans la conclusion. Toutefois, il n'est pas obligatoire de le mettre en gras.